top of page
DSC06727 (1).jpg

Alpinisme

Toujours plus haut, toujours plus fort ! Une bonne dose d'adrénaline de ce côté là, pour s'élever au plus près du ciel et peut-être, un jour, toucher les étoiles. Retrouvez ici mes courses d'alpinisme : aucun objectif de performance, mais plutôt de l'émerveillement face à ces paysages glaciaires. 

Safari de 4 jours dans les parcs du nord de la Tanzanie

4 jours intenses de Safari dans les Parcs du nord de la Tanzanie : chasse d'un guépard dans les vastes plaines du Serengeti, abreuvoir géant au cratère du Ngorongoro et rencontre avec les lions et éléphants au parc du Tarangire

Jour 1 - 
Arpenter les vastes plaines du Parc du Serengeti et dormir en tente au Nyani public camp

Après 3h de route depuis Arusha, on arrive enfin dans le Parc du Serengeti. De vastes plaines s’offrent à nous, on observe une immensité dont on n’arrive pas à mesurer les limites !

Au bord de la première piste, on croise déjà une famille de lions endormis : ils venaient tout juste d’engloutir leur repas.

 

La promesse de croiser tous les animaux des big 5 (lions, léopards, buffles, rhinocéros, éléphants) risque bien d’aboutir.

 

On poursuite notre chemin vers d’autres pistes, cette fois plus petites et aléatoires. On croise des gazelles, des zèbres, encore d’autres lions et les premiers léopards endormis dans les arbres.

Il faut, comme dans une sorte de chasse pacifiste, observer les moindres mouvements d’herbes, regarder en hauteur partout autour de soi, imaginer les moindres potentielles cachettes pour tenter de retrouver les animaux.

Avant de me lancer dans le safari, j’avais certaines appréhensions et interrogations quant au bien-être des animaux et à leur liberté. Finalement, dans les 3 parcs que nous avons parcourus, tous les animaux étaient en totale liberté et en pleine santé.

 

La vie sauvage reprend le dessus dans ces zones préservées de toute pollution et présence humaine : c’est l’homme qui se sent tout petit et en danger ici.

On ne sort de la voiture sous aucun prétexte : les animaux sont partout et souvent, là où on ne s’y attend pas. Fourrés et tapis dans les hautes herbes, les prédateurs peuvent surgir à tout moment.

Après cette première journée, il est temps de rejoindre le premier camp public. Comme pour l’ascension du Kilimandjaro, nous avons décidé par souci d’économie (mais aussi par plaisir) de dormir en tente pendant 4 nuits.

 

C’est au Niyara camp que nous passons notre première nuit : les tentes sont posées en pleine savane, sans protection aux alentours. Seule une cuisine de fortune est équipée de grilles, pour pouvoir manger à l’abris des animaux.

Malgré mon amour pour les animaux, cette première nuit n’est pas du tout rassurante pour moi : on ne nous explique pas grand-chose, on ne nous indique pas si des rangers surveillent notre camp ou pas mais j’en devine un avec sa lampe torche.

A 2h30 du matin, j’entends des bruits se rapprocher et des rugissements : je suis persuadée que c’est un lion.

 

Puis, comme des hyènes au loin. J’ai peur, seul un bout de tissu me coupe de l’extérieur et de la vie sauvage. A 6h, le réveil est difficile et les bruits courent comme quoi plusieurs animaux nous auraient rendu visite durant la nuit. Le ranger présent nous confirme qu’un lion, peu agressif et seulement curieux, est bien passé entre les tentes. Je suis soulagée de changer de camp pour la prochaine nuit.

DSC06079 (1).jpg
DSC06437 (3).jpg

Jour 2 -
La chasse d'un guépard au Parc du Serengeti et nuit au Simba Camp

La deuxième matinée commence tôt : c’est le meilleur moment pour observer les animaux éveillés et en chasse. Beaucoup de troupeaux sont présents dans les plaines ce jour-là.

On trouve enfin le guépard : assis sous un arbre un peu plus loin, il observe autour de lui. Une gazelle et son bébé s’approchent et ne le voient pas. Devant nous, c’est le drame ! Mais aussi la wildlife (vie sauvage) à l’état pur : le guépard s’élance derrière la gazelle, la manque de peu et se retourne pour attraper la proie la plus évidente.

 

Le bébé se fait attraper par le cou en moins d’une minute de chasse : la partie est déjà finie, le guépard retourne sous son arbre avec son trophée.

C’est triste d’observer la mort instantanée d’un animal, mais dans le même temps très beau d’avoir la chance d’assister à cette scène de vie. 

Après cette belle journée, on se dirige vers le cratère du Ngorongoro pour dormir au Simba Camp, qui le suplombe. Ce camp est très propre et bien équipé : il y a des sanitaires et oh, surprise, des douches chaudes !

 

A la tombée de la nuit, un troupeau de zèbres vient nous rendre visite et déambule tranquillement dans le camp. On peut les approcher à quelques mètres mais ils restent farouches. C'est super beau à voir. 

Jour 3 - Découverte du Cratère du Ngorongoro et nuit au Panorama Cabins

On s'apprête à partir tôt le matin, le levé de soleil est magnifique mais nous le vivons en haut du cratère et non à l'entrée. Les guides, à notre grande déception, étaient en retard ce jour là (bien leur préciser que vous souhaitez faire le lever de soleil dans le cratère et se mettre d'accord sur un horaire la vieille). 

La journée commence enfin ! Le cratère n'est pas moins impressionnant, avec tous les troupeaux éveillés qui s'abreuvent autour du lac géant. Hippopotames, lions, hyènes, gazelles, gnous, antilopes, tous les animaux vivent ici et cohabitent dans une parfaite harmonie

On se met à la recherche du dernier animal des Big 5 que l'on a pas encore rencontré : le rhinocéros. On ne l'apercevra que de loin, très loin. La plupart d'entre eux ont été décimés pour leurs cornes (utilisée en médecine traditionnelle, souvent pour la kératine contenue dans les cornes) et il est désormais rare d'en croiser. 

Le cratère du Ngorongoro est un endroit merveilleux, mais qui nous aura finalement moins impressionné que le Parc du Serengeti, plus sauvage et vaste. 

En fin d'après-midi, nous quittons le cratère et les grands Parcs pour 2h de route en direction de la ville. Notre prochain logement : les Panorama Cabins. Cette fois, l'agence n'a pas prévu que nous dormions en tente mais dans des petits "igloos Africains" : des toutes petites cases en dur, avec un lit confortable. Après tant de nuits en tente entre le Kilimandjaro et le safari, on est heureux de retrouver un minimum de confort. 

Au programme du soir : un bon restaurant et un spectacle de danses africaines locales. On vous recommande vraiment cet endroit, paisible pour dormir avec vue sur le lac et les montagnes. 

DSC06712 (1).jpg
DSC06258 (1).jpg
DSC06258 (1).jpg

Jour 4 - Incroyables rencontres au Parc du Tarangire

Pour l'exploration de ce dernier grand parc, on ne s'attend plus à découvrir d'autres animaux : le Parc du Tarangire étant le plus proche des villes et le moins important en terme de surface.

 

Et pourtant ! Dès notre arrivée dans ce Parc plus aride, on observe des troupeaux de buffles et de gnous, de gazelles et de nombreuses familles d'éléphants. Le guide fonce de suite vers une petite piste près d'une rivière calme : on cherche des lions. 

Un peu de patience et... la famille de lions apparait : au loin, 3 lionceaux avec une lionne. Et tout près de nous, une lionne à l'air féroce avec une carcasse de buffle à ses pieds. On en croisera d'autres plus loin, en train de savourer leur chasse du jour. 

Plus loin, des girafes se livrent à un gentil combat et se frappent mutuellement avec leurs longs cous. Assez drôle à voir ! 

Puis, plusieurs familles d'éléphants nous passent devant sur les pistes. Ils sont impressionnants de près et les mamans ne laissent jamais les petits éléphanteaux seuls ou sans défense. 

Puis avant de quitter ce beau parc, on se dirige vers la rivière : c'est là que s'abreuvent tous les animaux. Un vrai défilé, c'est magnifique et paisible. Enfin, on s'arrête visiter un énorme baobab dans lequel on peut rentrer (un trou béant permet de se cacher à l'intérieur).

 

On termine cette belle épopée sauvage, riche en rencontres et découvertes.

 

Ces quatre jours de safari nous ont émerveillé ! L'homme se sent tout petit dans ces plaines arides. On mesure la dangerosité des espèces animales auxquelles on est confrontés, impuissants face à une nature et une vie sauvage que l'on ne peut que valoriser et vouloir protéger. 

DSC06077 (1).jpg
DSC06072 (1).jpg

"King marchait sans hâte. Il se croyait en avance. Chacun de ses pas faisait valoir la puissance magnifique de ses épaules et la majesté royale de sa foulée". 

Joseph Kessel, Le Lion

DSC06096 (2).jpg

Léopard

Parc du Serengeti

BUDGET en € / personne pour 4 jours de Safari et 3 nuits en tente

33.jpg

Toutes les photos ci-dessus sont disponibles au format poster et en tableau alu dibond dans la boutique. N'hésitez pas à me contacter.

 

Retrouvez ici ma boutique.

© Copyright Léa Scappini
bottom of page